21 mai 2020 Commentaires fermés

Covid-19. Le droit des étrangers à l’épreuve de la pandémie Ep 5 : une fragilisation du droit d’asile

Article rédigé par Julian Fernandez, professeur à l’Université Paris 2 Panthéon-Assas, Thibaut Fleury Graff, professeur à l’Université Paris-Saclay (UVSQ), et Alexis Marie, professeur à l’Université Reims Champagne Ardenne, publié le 20 mai sur le site le club des Juristes.

 

Extrait : Alors que l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), qui instruit chaque dossier, doit reprendre ses entretiens au 25 mai, le gouvernement vient de prendre, dans une ordonnance du 13 mai 2020, une série de dispositions restrictives sur les délais applicables et le contrôle du juge de l’asile. Ces mesures, prises sous couvert d’une crise dont il est difficile de percevoir en quoi elle les justifierait et ce qu’elle aurait à y gagner, apparaissent problématiques à plusieurs égards.

Lire l’article : La crise sanitaire, prétexte à une fragilisation du droit d’asile

A lire également : Conseil d’État, 30 avril, Enregistrement des demandes d’asile en Ile-de-France , ( la suspension de l’enregistrement des demandes d’asile  en Île-de-France  (mars)  est contraire au droit fondamental qu’est le droit d’asile.)

 

Les commentaires sont fermés.

-> -> -> -> ... |
Etudeslefebvriennes |
Concourspitch |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amoureusea55ans
| concourspitch2
| Khattou pierre